Nadis Uzichils : Massages* Traditionnels du Kalarippayat

Le savoir thérapeutique du kalarippayat comprend plusieurs aspects, nous formons uniquement aux nadis uzichils (massages énergétiques aux huiles ayurvédiques), que l'intervenant dispense sur rendez-vous (Keyro).

Stage de Formation au Massage Debout - "Nirte Kai Uzichil"

Présentation des Massages sur rendez-vous - Keyro

Massage Martial

Les Nadis Uzichil

Les Traitements - Kalari Chikitsa

 

Massage Martial

En Kalarippayat, les savoirs martiaux et thérapeutiques sont inextricablement liés. Le combattant doit veiller à sa condition physique pour maîtriser son art. Réciproquement la pratique martiale dote le thérapeute d'une meilleure connaissance du corps, améliore la précision de ses gestes et le maintient de ses postures.

Lorsqu'il a atteind un niveau avancé, le pratiquant est progressivement initié à la connaissance des vayus (mouvements de l’énergie), des nadis (lignes d’énergie) et des marmas (points vitaux), ce qui clôture son apprentissage martial et ouvre la voie vers l'apprentissage des techniques de soins.

Traditionnellement cet apprentissage n'était dispensé qu'à certains élèves et ne débutait pas avant leur douzième année de pratique quotidienne auprès de leur gurukkal (Maître de Kalari). De nos jours, cela varie en fonction des écoles, mais il est important de comprendre que dispenser les soins du kalarippayat requiert une préparation physique et mentale spécifique à notre discipline.

 

Massages du Kalarippayat : Nadis Uzichil

Les uzichils sont des massages aux huiles ayurvediques qui visent à purifier les nadis (lignes d'énergies) et bénéficient à l'ensemble de l'organisme. Ils sont reçus la plupart du temps allongé, mais également assis ou debout (Nirte Kai Uzichil). Le thérapeute peut utiliser ses mains ou ses pieds, se faire assister (pour les massages à 4 mains) et placer le patient dans une multitude de positions selon le besoin.

Ces massages ont différents effets : revigorants, apaisants, ils favorisent la circulation du prana (énergie) et par là même l'homéostasie (équilibre naturel du corps). Il facilite également la circulation sanguine et le mouvement lymphatique, tout en agissant sur les chaînes tendinos-musculaires.

Les adeptes de kalarippayat recoivent généralement une cure de massage, pendant 14 jours chaque année, qui suffit à nourir et ré-équilibrer le corps dans son ensemble (approche holistique).

    

 

Parmi les huiles utilisées, certaines sont communes à l’Ayurveda et au Kalarippayat, d’autres spécifiques à ce dernier. C'est l'héritage de la médecine Siddha et la générosité du biotope keralais qui sont à l'origine de la riche pharmacopée du Kalari. 

     

 

Traitements (Chikitsa)

guerriers-guerisseurs-16-signee.jpgSimilaires à ceux de l’ayurveda, les chikitsas du kalarippayat s'en distinguent néanmoins à travers les préparations et les méthodes utilisées pour les administrer. Exemple de traitements : Dahra (application d’un mélange d’huile de sésame et de ghee - v. photos) ou Kiri (sacs d’herbes médicinales chauffés et appliqués sur le corps). Lors des Chikitsa il est recommandé de suivre certaines restrictions et de respecter des principes diététiques et de suivre une dinasharya (routine d’hygiène corporelle).

Si vous souhaitez recevoir un chikitsa, vous pouvez prendre contact avec la Kerala Kalarippayatu Academy de Kannur (Inde) ou me contacter directement pour plus d'informations et une mise en relation (en anglais) :

- site web : http://kalarippayatacademy.com/

- e-mail : kannurkalari@yahoo.com


 

(*) « uzichil » se traduit par « massage », l'intervenant a reçu une formation au sein de la Kerala Kalaripayattu Academy en Inde, mais il n'est pas titulaire du titre de masseur kinésithérapeute. Cette méthode est issue d'un art traditionnel pour lequel il n'existe pas d'équivalence dans les diplômes français.

 

Retour au Menu Bien Etre↑